Mes très chers frères et sœurs de la Terre, je viens vous informer de votre responsabilité ici et maintenant de vous préparer. Par cela j’entends vous préparer à votre retour parmi nous. Vous le savez tout à un début et tout à une fin. Chacun d’entre vous a son retour dans l’au-delà, comme vous dites, plus ou moins déjà prévu. Sur la terre vous êtes actuellement dans des énergies qui vous brassent et vous embrassent dans des tourbillons incessants, vous mettant dans le doute, la peur, la colère et l’adversité et un cortège d’émotions négatives. Cela va perdurer, malheureusement pour vous, qui avez choisi ces temps difficiles pour accéder à une autre partie de vous-mêmes, car ceux et celles qui passeront ces difficultés en gardant le cœur et l’esprit ouvert trouveront un nouvel espace de conscience en eux qui s’exprimera naturellement autour d’eux et ils seront des guides pour ceux qui n’auront pas su passer le cap et accéder à une plus grande partie d’eux- mêmes.

Ainsi je vous le dis, soyez miséricordieux. Soyez amour. Ayez de l’amour pour vous–mêmes. Demandez à votre âme d’être intégralement dans ce qu’elle a choisi d’être au moment de son incarnation. Demandez-lui de s’aligner avec la responsabilité qu’elle a choisi d’assumer. Il est temps. Car certains d’entre vous partiront avant d’autres, et si votre âme n’est pas alignée avant votre retour, vous aurez raté votre mission, ou une partie de votre mission. Il se peut que vous ayez alors à vous réincarner, juste pour terminer ce que vous aviez à faire. Par exemple nous avons le cas de Barnabé qui est arrivé dans ce que vous appelez le paradis, l’au-delà, ici même.  Il avait déjà soixante ans lorsqu’il est arrivé. Il s’était incarné pour devenir médecin, ou thérapeute, soigner, guérir. Il avait commencé des études de médecin, il avait arrêté assez vite. Son caractère introverti, associable, et ses nombreuses blessures émotionnelles l’avaient conduit à fuit l’hôpital et les gens. La vie lui avait présenté d’autres possibilité de devenir thérapeute et d’exercer sa mission de vie. Il n’a pas pu le faire, trouvant prétexte sur prétexte pour éviter de le faire. Il a eu une vie simple, a été un homme gentil et bienveillant, mais n’a pas rempli sa mission de vie et a été surpris en arrivant ici que la première chose dont on lui parle fusse celle-ci ! Barnabé, qu’as-tu fais ? Pourquoi as-tu rebroussé chemin ? maintenant il faut que tu te réincarnes et que tu recommences. La responsabilité que vous prenez ici avant de vous incarner vous incombe ensuite ici-bas. Soyez bien surs qu’il s’agit de votre choix, et non du nôtre. Ne repoussez pas au fond de vous ce pourquoi vous êtes faits, ce pourquoi vous vous êtes incarnés. Entrez dans la danse de votre vie. Le temps est venu de vous révéler, à vous–mêmes, et au reste du monde, à votre propre œuvre. L’œuvre de l’âme est celle qui vous porte et vous ouvre les chemins de lumière vers votre infinitude et votre béatitude. Accomplissez-vous. Je vous aime, enfants de lumière.

Marie