LE BESOIN DE RECONNAISSANCE- LES CLEFS POUR LE DÉPASSER.

 

LE BESOIN DE RECONNAISSANCE, C’EST CHERCHER DANS LES YEUX DE L’AUTRE LA LUMIÈRE QUI NOUS DONNE LA PREUVE DE NOTRE PROPRE VALEUR.

Tu pourrais penser le sujet sans vraiment d’importance, … Mais le besoin de reconnaissance non comblé (et on ne parle pas là de la gratification occasionnelle que l’on peut recevoir pour une action réalisée), souvent durant l’enfance, peut générer des blocages sur ton chemin de vie et empêcher ton épanouissement, ta réalisation.

LE BESOIN DE RECONNAISSANCE OCCASIONNE LA NAISSANCE DE RELATIONS AVEC LES AUTRES QUI PEUVENT ÊTRE TOXIQUES.

En vérité avec toi-même, t’es-tu déjà laissé entrainer dans ce type de relation ?

Si oui, alors le sujet traité est bon pour toi.

Si non, tu as vraiment du discernement. Mais peut-être vas-tu avoir la curiosité d’aller plus avant pour mieux comprendre les moteurs de l’être humain ?

Si oui, tu pourrais avoir du mal à te défaire de ces relations toxiques.

Regardons de plus près ce sujet pour comprendre et trouver comment le dépasser pour l’accomplissement de ton Être authentique.

LA NAISSANCE DU BESOIN DE RECONNAISSANCE- PARDONNER À TES PARENTS ET VOIR LEUR AMOUR.

La satisfaction de tes besoins primaires en tant qu’enfant n’étaient pas les seuls besoins à satisfaire afin que tu deviennes un adulte fort, épanoui, réalisé.

Tu te souviens peut-être d’un moment où tu as capté dans les yeux de ta mère ou de ton père, cette petite étincelle tellement lumineuse de leur approbation ou de leur fierté ? Cette lumière a nourri ton âme et ton Être profond, et tu en as ressenti de la joie et du bonheur. Mais cela ne suffit pas.

  • Tu avais besoin d’entendre de ta famille : « Je t’aime mon fils. » « Je t’aime ma fille».
  • Tu avais besoin d’actes de tes parents qui prouvent leur amour.
  • Tu avais le besoin d’être reconnu, aimé et écouté sans jugement aucun, dans une acceptation totale et attentive, d’Être Divin à Être Divin.
  • Tu avais le besoin d’être serré, cajolé, embrassé avec de tendres mots chuchotés à l’oreille.

Peu de parents donnent toute cette nourriture de lumière à leurs enfants.

Et toi, as-tu eu ces preuves d’amour ?

Si non, tu en as certainement souffert ou bien tu en as manqué. Alors continue à lire….

Si oui, alors tu as été gâté par la vie. Merci à tes parents. Cependant il serait dommage pour toi d’arrêter de lire ici.

Il y a certainement par la suite quelques clefs qui vont t’aider. La recherche du besoin de reconnaissance se cache bien.

Si tu n’as pas eu des preuves d’amour de tes parents, ce n’est pas parce qu’ils ne t’aiment pas (ce qui peut être malheureusement parfois le cas). Les raisons en sont multiples :

  • Tes parents n’ont pas appris à aimer, à dire je t’aime. Dans leur famille, ça ne se fait pas, ça ne sait pas.
  • Tes parents ont un passé familial où personne ne savait et ne devait dire ses sentiments et ses besoins. Ils ne savent donc pas le faire. Et regardes toi bien en vérité. Le sais-tu toi aussi ? Parler de soi en termes de « Je » est parfois difficile : « Je ressens de la colère et de l’amertume.» « J’ai besoin d’amour et de reconnaissance. »
  • Personne ne leur a appris à te donner de l’amour, à t’accompagner vers ton propre épanouissement.
  • Tes parents ont manqué de temps dans la vie quotidienne.
  • Tes parents ont fait le choix de privilégier leur carrière ou leur mission de vie à « ton détriment ».

J’écris volontairement « ton détriment » entre guillemets, tu verras pourquoi en continuant plus loin.

Je te propose de regarder et de relire ce chapitre plusieurs fois.

Puis je t’invite à te poser la question suivante :

Mes parents m’aimaient-ils au fond d’eux-mêmes ?

Si oui :

Était-ce par maladresse ou parce qu’ils ne l’ont pas appris qu’ils ne m’ont pas donné les preuves que j’attendais ?

Leur choix de carrière (si c’est le cas), n’était-ce pas un choix volontaire d’aider le monde à aller mieux et de s’occuper de cette belle mission qui les entrainé à le faire au « détriment » de leur famille. Dans ce cas, tu peux aussi regarder, dans les actes, ou dans l’exemple de vie, ce qu’ils t’ont apporté.

Après ce constat, est-il raisonnable de reprocher à quelqu’un de ne pas avoir appris ?

N’est-il pas temps de voir l’amour de tes parents envers toi et de les pardonner, et de te pardonner ?

Si cette expérience te donne vraiment envie d’aller plus loin et de devenir pleinement toi-même, rejoins nous dans notre communauté de cœur. Je t’invite à  « repousser tes limites.  » et  à découvrir comment agir avec ton intuition, et ton cœur.

LE MANQUE DE RECONNAISSANCE

Ce manque de reconnaissance crée une faille dans la personnalité qui génère au niveau inconscient l’idée que tu es une personne quelconque, sans valeur.

Il arrive, que pour attirer leur attention, même si celle-ci s’exprime par leur désapprobation, enfant, tu feras bêtise sur bêtise. A l’adolescence, tu voudras surtout ne pas leur ressembler et adopteras des tenues et des actions provocatrices à l’opposé de ce qu’ils sont, juste pour te donner l’illusion que tu peux exister en dehors d’eux. Mais ce ne sont que des pansements temporaires car la blessure est intérieure et profonde.

Sans que tu t’en rendes compte consciemment, cette blessure va conditionner ta vie et tes relations aux autres.

LA RECHERCHE DU BESOIN DE RECONNAISSANCE ET SES CONSÉQUENCES

La recherche du besoin de reconnaissance, sera pour toi comme la quête d’un Graal nécessaire pour te prouver ta valeur. Mais les embûches et les illusions, comme pour les chevaliers du Roi Arthur, vont se trouver sur ton parcours de vie. Et parfois, tu vas laisser dans la poussière du chemin, des morceaux de toi pour obtenir cette coupe. En embuscade, tu pourras rencontrer des personnes qui inconsciemment vont sentir cette faille et en profiter pour leur propre bénéfice.

Ils peuvent faire partie de la catégorie des vampires énergétiques dont nous avons parlé dans la précédente vidéo sur la chaine YouTube de Padmalov’in et dans notre newsletter dont voici le lien pour t’abonner

(https://www.padmalovin.com/newsletter/

Tu rencontreras aussi des marchands d’illusion, qui par quelques mots, un moment d’intérêt, te feront croire qu’ils sont tes amis et tes frères ou sœurs, mais t’obligeront à accepter des compromis, te dévieront de tes convictions profondes auxquelles tu renonceras par peur de perdre cette amitié…. A lire ces mots, est-ce que des noms te viennent spontanément ?

Surtout ne te juge pas, si tu te reconnais dans ces mots. Tout passage est une porte d’évolution. Si tu as vécu une telle relation, c’est sans doute qu’elle t’a apporté beaucoup, ce qui t’était nécessaire à une certaine période de ta vie.

Maintenant, tes yeux sont ouverts à la réalité, et je te propose de faire un exercice pour te pardonner à toi-même si tu le juge nécessaire face à toi, dans un miroir et ce, plusieurs jours de suite, autant que tu le sens nécessaire pour te sentir en paix avec toi-m ’aime, profondément.

  • « Je me pardonne pour être allé vers « nom de la personne » par besoin de reconnaissance ».
  • « Je me pardonne pour avoir autant donné à « nom de la personne » pour obtenir de la reconnaissance.
  • « Je me pardonne pour avoir accepté fait autant de compromis (lâcheté ?) avec moi-même dans ma relation avec « nom de la personne » pour obtenir la reconnaissance du père (ou de la mère). »
  • « Je me pardonne pour avoir mis de côté autant de part de moi-m’aime pour chercher la reconnaissance de « nom de la personne ».

Ton énergie va commencer à se déployer jour après jour.

COMMENT DÉPASSER LE BESOIN DE RECONNAISSANCE POUR L’ACCOMPLISSEMENT DE TON ÊTRE AUTHENTIQUE ?

Alors il est temps pour toi de casser ce schéma, qui freine ton épanouissement, ta réalisation dans le bonheur et la joie. Pour cela :

  • Commence par lister tes amis, les personnes de ton entourage (famille, travail) et en toute sincérité et sans jugement. Regarde-les en vérité pour comprendre celles avec lesquelles tu as dû composer, renoncer, voire, sacrifier des secteurs de ta vie (famille, travail, amitié) afin d’obtenir d’elles cette reconnaissance qu’elles ne t’auront donné de toute façon qu’avec parcimonie.
  • Tu peux ensuite prendre un temps aussi pour te regarder profondément, avec les yeux de ton âme dénuée d’orgueil : comme chacun de nous, tu es dans ce monde car tu as quelque chose à offrir pour le rendre meilleur et rien que cela, cela signifie que tu as une grande valeur.
  • Regarde les qualités dont tu es doté qui t’ont permis de relever des défis, de te dépasser ou d’être une personne qui en a aidé une autre : prends un temps pour te souvenir, revis, en ressentis, les sensations, sentiments gratifiants que tu as éprouvés.
  • Cherche les formes qu’ont pris l’amour des parents : des actes, dans l’énergie, de l’attention, des fois juste une phrase : en hiver : « Tu n’as pas oublié de bien te couvrir ? ».
  • Reconnais toi toi-même.

Plein de ces belles énergies, conscients maintenant de ta valeur, tu vas pouvoir aborder une étape un peu difficile mais indispensable : devenir exigeant dans tes relations et t’éloigner, couper les liens avec les personnes qui te bloquent dans ce besoin qui nourrit le leur pour ne garder que celles qui t’aiment parce que tu es toi, qui seront avec toi des amis sincères. Ces amis authentiques, vrais et droits, sachant te remettre sur ton chemin avec tact et amitié, ce sont ceux qui t’aideront à te dépasser. Echanges et partagent vous nourriront positivement et chacun se réjouira des avancées et réussites de l’autre, sur ce chemin de réalisation, d’épanouissement de soi qui sera alors parcouru dans la joie et le bonheur. Accompagné par l’amour bienveillant des vrais amis, libéré de la contrainte d’être ou de paraitre ce que tu n’es pas, l’énergie qui y était consacrée pourra alors être utilisée pour faire jaillir ce TOI accompli et heureux….

SOMMAIRE

LE BESOIN DE RECONNAISSANCE-LES CLEFS POUR LE DÉPASSER.

  1. Le besoin de reconnaissance, c’est chercher dans les yeux de l’autre la lumière qui nous donne la preuve de notre propre valeur.
  2. Le besoin de reconnaissance occasionne la naissance de relations avec les autres qui peuvent être toxiques.
  3. Pardonner à tes parents et voir leur amour.
  4. Le manque et la recherche de reconnaissance créent une blessure qui va conditionner ta vie et tes relations aux autres.
  5. Il existe des clefs pour sortir de ce besoin de reconnaissance extérieur et se reconnaître.

ATELIER A FAIRE

LE BESOIN DE RECONNAISSANCE-LES CLEFS POUR LE DÉPASSER.

  1. Pratiquer chaque jour le pardon face à un miroir, pour te réconcilier toi-m ‘aime avec tes parents.
  2. Liste tes amis, les personnes de ton entourage (famille, travail) et en toute sincérité et sans jugement. Regarde-les en vérité pour comprendre celles avec lesquelles tu as dû composer, renoncer, voire, sacrifier des secteurs de ta vie.
  3. Liste au moins 5 qualités que tu as à offrir au monde., pour le rendre meilleur
  4. Liste au moins 5 qualités dont tu es doté qui t’ont permis de relever des défis, de te dépasser ou d’être une personne qui en a aidé une autre.
  5. Liste au moins cinq manifestations de l’amour de tes parents : des actes, de l’énergie, de l’attention, parfois juste une phrase.
  6. RELIS TOUT CE QUE TU ÉCRIS ET RECONNAIS-TOI TOI-M’AIME. INSPIRE ET EXPIRE PROFONDÉMENT DANS CETTE ÉNERGIE, POUR L’INSCRIRE EN TOI, DANS TOUTES TES CELLULES EN RÉPÉTANT : « ICI ET MAINTENANT, JE ME RECONNAIS MOI-M’AIME, ENTIÈREMENT, TEL QUE JE SUIS, DANS TOUTE MA BEAUTÉ. » RÉPÈTE-LE AUTANT QUE NÉCESSAIRE.

Nous te souhaitons une belle et bonne découverte de ton potentiel, un beau déploiement de toute ton énergie.

Saches que nous t’aimons et qu’ensemble, nous sommes en train de changer le monde, pour plus de bonheur, prospérité et abondance pour toutes et tous.

Si tu as envie d’aller encore plus loin avec nous , rejoins-nous à   « repousser tes limites.  » et  à découvrir comment agir avec ton intuition, et ton cœur.